Les origines du Village remontent à 1965, alors que la Chambre de commerce de Caraquet énonçait des thèmes à développer pour l’industrie touristique parmi lesquelles figurait la création d’un village historique acadien, qui présenterait des maisons telles que celles de Port-Royal et de Grand-Pré au 18e siècle.  

C’est en 1969 que le Comité du Village Acadien est formé et procède à une étude de faisabilité et à la présentation de ce projet au Département des Ressources historiques de la province.  En 1971, on annonce finalement que le village historique sera construit dans la région de Caraquet et l’année suivante, un budget de 300 000 $ est obtenu pour débuter les travaux et un conservateur en ameublement est embauché.  

La cueillette des artéfacts dans les régions du Nouveau-Brunswick fut entreprise.  Dans un premier temps, il fallut dresser un inventaire des besoins occasionnés par l’opération du site, ainsi qu’un plan d’action, afin de voir à l’acquisition des objets nécessaires.

Tout d’abord, il fut décidé de procéder à l’acquisition de la collection par étapes, c'est-à-dire de déterminer les besoins spécifiques pour chacun des bâtiments.  Cependant, vu le court laps de temps disponible, on a dû modifier cette formule.  Il a fallu reconsidérer toute la direction donnée à la politique d’acquisition et orienter celle-ci, non pas dans le but de meubler des bâtiments spécifiques, mais bien de monter aussi complètement que possible une collection d’artefacts pouvant s’identifier à la civilisation matérielle des Acadiens du Nouveau-Brunswick à partir du 18e siècle. En procédant ainsi, le Village historique acadien se donnait beaucoup plus de latitude quant à la sélection des artefacts requis pour l’opération régulière et se dota d’une collection de réserve impressionnante. Cette réserve permis à l’équipe du Village de pouvoir puiser à même cette dite collection pour effectuer des changements et, ainsi, permettre une plus grande souplesse dans le choix et la disposition de l’ameublement des bâtiments du Village.

Toute une équipe d’historiens, de conservateurs, de gestionnaires et de travailleurs spécialisés prit part aux recherches et travaux, afin de faire du Village historique acadien une réalité.  Des bâtiments furent choisis, étudiés, démontés, transportés, remontés sur le site et restaurés par les équipes du Village.
   
Après quatre ans d’intense travail, l’ouverture officielle eut lieu le 28 juin 1977. Le Village est alors composé de plusieurs complexes fermiers acadiens et commerciaux principalement du 18e siècle. Tous les bâtiments proviennent des régions acadiennes du Nouveau-Brunswick.  En tout, dix-sept complexes historiques sont dévoilés au public lors de l’ouverture.

Toutefois, le développement du Village historique acadien ne s’arrête pas là.  À la fin des années 1970 et le début des années 1980, plusieurs autres bâtiments supplémentaires sont aménagé sur le site historique.  En effet, la maison Thériault, le moulin Riordon, la menuiserie Cormier et l’imprimerie sont ajoutés. Enfin, en 2001, on procède à l’ouverture officielle d’une section portant sur le 20e siècle avec la possibilité de visiter une tonnellerie, un grand hôtel, des maisons plus moderne et une ferblanterie.  Depuis ce temps, plusieurs autres bâtiments se sont ajoutés tels une station-service Irving, un moulin à bois, un magasin général et une gare.   


Vous désirez apprendre plus en profondeur les détails de la création du Village historique acadien et découvrir l’histoire, les jeux en coulisses, les hauts et les bas des vingt premières années d’opération du Village? L’historien Philippe Basque a publié en 2017 le livre Histoire du Village historique acadien du Nouveau-Brunswick : Des origines à nos jours, disponible pour achat en ligne et en librairie et est également disponible pour emprunt dans le réseau des bibliothèques publiques du Nouveau-Brunswick.

Notre équipe

Équipe de gestion 

Contacts

506 726-2600 / vha@gnb.ca
5 rue du Pont
Bertrand, N.-B. 
E1W 0E1